Le système d'étude Français

PDF Imprimer Envoyer
Vous êtes ici : Accueil › International › Le système d'étude Français

Mise à jour : 05-12-2016

De manière à aider les universités étrangères (coordinateurs des échanges internationaux, professeurs et étudiants), il nous apparaît nécessaire de décrire brièvement le dispositif Français d’enseignement supérieur.

L’Enseignement Supérieur en France, est un système à deux composantes comprenant les Universités et les “Grandes Écoles”.
Ces dernières incluent principalement des formations scientifiques et de gestion.
Ce dispositif est directement hérité de l’histoire politique et économique de notre pays. 

Le “Baccalauréat” (examen final des études secondaires en France, au moment duquel l’âge d’un étudiant est normalement de 18 ans) est nécessaire à tout étudiant souhaitant entrer à l’université.

Parmi ces étudiants, ceux qui souhaitent intégrer une "Grande Ecole" doivent réussir des concours d’entrée très sélectifs. A cet effet, la majorité d’entre eux passent leurs deux premières années universitaires dans ce que nous appelons les "Classes Préparatoires aux Grandes Écoles" ou CPGE, afin de se préparer aux concours.
Les futurs élèves des Grandes Ecoles y suivent des cours intensifs – classes à effectif réduit, tutorat et interrogations individualisées, volume horaire important – principalement en mathématiques, physique, chimie et sciences naturelles (biologie, géologie).
L'entrée en CPGE se fait par une procédure nationale. Seuls 20% des candidats aux CPGE sont acceptés.Les années de classes préparatoires permettent d’acquérir 120 crédits ECTS.

L'admission à l'ENSG en formation d'ingénieur se fait par différents concours.
Seuls les meilleurs 20 à 40% des candidats sont admis à l'ENSG.
Les élèves ingénieurs de l'ENSG peuvent donc être considérés comme faisant partie des meilleurs 10% des étudiants français en géosciences.

 

Un étudiant admis en "Grande École" suit un programme d’études de trois années (180 crédits ECTS). L’ENSG fait partie des "Ecoles Nationales Supérieures d'Ingénieur", qui sont des "Grandes Écoles" qui délivrent des diplômes en ingénierie et en sciences appliquées.
Toutes ces écoles portent aussi une grande attention à la formation à l’économie, à la gestion, au management et aux langues étrangères, aux stages dans le milieu industriel et à la formation par la recherche.
Les diplômés s’appellent des "Ingénieurs" : la délivrance de ce titre universitaire est agréée et contrôlée depuis 1934 par la Commission des Titres d’Ingénieur, souveraine en France, suivant un cahier des charges précis.

Deux diplômes de niveaux intermédiaires sont délivrés aux élèves-ingénieurs à l'ENSG : le diplôme de "Bachelor en sciences de l’ingénieur", en fin de semestre 6, 180 ECTS, équivalent au niveau européen L, et le diplôme de "Gradué en ingénierie", en fin de semestre 8.
 

La formation à l'ENSG est organisée en semestres de 30 ECTS, donc au total 180 ECTS pour la formation complète.
Additionnés aux 120 ECTS obtenus avant l'admission à l'ENSG, le diplôme d'Ingénieur ENSG correspond à 300 ECTS donc au niveau master
.

Un "Ingénieur" de l’Ecole Nationale Supérieure de Géologie est donc une personne qui a obtenu le diplôme national d’Ingénieur, qui correspond à un niveau de cinq années d’études supérieures. Il a suivi une initiation à et par la recherche. C’est pourquoi le grade universitaire de "Master" est maintenant conféré à tout « Ingénieur diplômé ». Cette mention est reportée sur son diplôme. 
 

Le grade de Master ouvre droit à la poursuite Doctorat (PhD). Il est, à ce propos, remarquable de constater qu’avec seulement 5,4% des effectifs étudiants de l’enseignement supérieur Français, les grandes écoles et leurs laboratoires rattachés produisent 20% des thèses de doctorat.

Conversion des notes

Conversion en échelle des gardes ECTS (European Credit Transfer System), dont l'usage est recommandé au sein de l'Union Européenne : 

Echelle /20 Grade ECTS correspondant
16 - 20 A : Excellent - résultat remarquable avec seulement quelques insuffisances mineures
15 - <16 B : Très bien : résultat supérieur à la moyenne, malgré un certain nombre d'insuffisances
14 - <15 C : Bien - travail généralement bon, malgré un certain nombre d'insuffisances notables
13 - <14 D : Satisfaisant - travail honnête mais comportant des lacunes importantes
12 - <13 E : Passable - le résultat satisfait aux critères minimaux
4 - <12 FX : insuffisant - Un travail supplémentaire est nécessaire pour l'octroi d'un crédit
0 - <4

F : insuffisant - un travail supplémentaire considérable est nécessaire

Essai de comparaison avec le système GPA (Grade Point Average), plus utilisé en Amérique du nord : 

Echelle /20 GPA correspondant
< 17 4
15 - 17 3.7
14 - 15 3.5
13 - 14 3.2
12 - 13 3
10 - 12 2.7
8 - 10 2.5
4 - 8 2.2
< 4 2